Merci Patron       MERCI PATRON
 


 


Comment se caler une petite sieste au bureau ?

JCN vous regarde

Le corps humain est paraît-il génétiquement programmé pour faire la sieste, ce qui expliquerait le fameux coup de barre qui attaque généralement le moral et les paupières après la pause déjeuner. Le problème, c'est qu'on est lundi après-midi, que vous êtes au bureau, et que vous n'êtes pas payé(e) pour bayer aux corneilles pendant votre temps de travail.
 


Le premier qui me réveille avant 17 heures, je l'envoie au cimetière...

 




Tâchez de convaincre votre employeur qu'il n'y aurait rien de tel pour relancer l'activité de sa société, que de permettre à ses employés de faire une petite sieste après la pause-déjeuner... Avec de bons arguments, il sera peut-être même ok pour commander illico quelques grabats du côté d'Ikea...

E
xpliquez simplement à votre patron que vous avez chopé la turista, sans doute en bouffant une andouillette-frites pas très catholique à la dernière fête de la saucisse, et vous aurez ensuite tout le loisir de vous isoler jusqu'à la fin de la journée dans les toilettes, en étant par ailleurs assuré(e) que personne ne viendra vous déranger...

Collez-vous les yeux de Monsieur Patate sur les lunettes, et il ne vous restera plus qu'à vous caler soigneusement devant l'écran de votre ordinateur en laissant penser à tout le monde que vous avez les mirettes grandes ouvertes, alors que vous vous abandonnerez en réalité dans les bras éthérés du célèbre Morphée...

Bourrez-vous la gueule au picrate à la cafétéria pendant la pause collation, avant d'attaquer sauvagement l'un de vos collègues de travail à l'aide d'une fourchette à poisson. Lorsque les flics viendront vous embarquer, vous pourrez vous frotter les mains en pensant à ce qui vous attend, c'est-à-dire une honnête sieste d'ivrogne dans le confort d'une cellule de dégrisement...

Comme tous les après-midi depuis un mois et demi, rejoignez la secrétaire dans la salle des dossiers non classés histoire de vous caler une petite sieste crapuleuse ; un charmant coup de fouet qui vous aidera à affronter – avec le sourire s'il-vous-plait, la cruauté de cette horrible fin de journée...

Mettez discrètement quelques gouttes de GHB dans le café de vos collègues de bureau. Et lorsque tout le monde aura les poings fermés, vous disposerez de quelques heures pour vous reposer, et/ou pour profiter de tous ces corps offerts et inanimés
...

Laissez votre imper ou votre sac à main au vestiaire, et rentrez carrément chez vous pour aller vous recoucher. Avec un peu de chances, personne ne se demandera où diable vous avez bien pu disparaître en plein milieu de la journée...

Simulez une petite baisse de tension façon Actor Studio avant de vous laisser
lentement glisser sur le lino. Si vous la jouez fine, votre patron vous appellera peut-être même une ambulance, et vous pourrez finir tranquillement votre nuit dans une confortable chambrette d'hôpital aux frais de votre mutuelle.




Merci qui ? Merci patron...


 

Ludbig Brozeur








 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement